Trapèze des Mascareignes

Trapèze des Mascareignes : loin du tourisme de masse

Praslin - Seychelles - Trapèze des Mascareignes

Les îles du Trapèze des Mascareignes se font souvent très discrètes dans les catalogues des agences de voyages. Situées dans l’océan Indien, elles n’attirent pas les foules, comparées à d’autres endroits plus connus, mais peut-être moins paradisiaques. Pourtant, tous ceux qui ont osé tenter l’aventure que ce soit à La Réunion, à l’île Maurice, à Madagascar, à Mayotte, aux Seychelles ou aux Comores sont revenus enchantés. Il est facile, en effet, de tomber sous le charme de ces terres encore authentiques, ou les sublimes paysages se succèdent. Ces lieux coulent des jours paisibles au bord de l’eau, aux antipodes du tourisme de masse.

Définition du Trapèze des Mascareignes

Le terme « Trapèze des Mascareignes » est né en septembre 2020. Six îles du sud-ouest de l’océan Indien se rassemblent sous cet énoncé. Il s’agit des îles Vanille : La Réunion, l’île Maurice, Madagascar, Les Comores, Mayotte et Les Seychelles. Il est très simple d’imaginer un trapèze dessiné dans l’océan, qui englobe toute cette zone : de l’est de l’Afrique, jusqu’à l’est de l’île Maurice, du nord des Seychelles au sud de Madagascar.

Ces îles tropicales offrent un cadre particulièrement agréable pour passer des vacances. Le soleil est toujours au rendez-vous, les plages de rêve se multiplient, les lagons aux eaux cristallines appellent à la baignade et les paysages sont splendides. Sur place, les activités sont très nombreuses et conviennent à tous ! De 7 à 77 ans, il est possible de faire de la plongée, du snorkeling, des randonnées, du parapente, des sorties en bateau, etc. Seul, en couple ou en famille ce sont des destinations parfaites pour des vacances.

Pour aller plus loin, lire aussi : Vacances en famille dans le Trapèze des Mascareignes

Qu’est-ce que le tourisme de masse ?

Le tourisme de masse représente ces foules qui se trouvent aux endroits touristiques les plus populaires. L’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme) rapporte que 95 % des touristes du monde entier se regroupent sur moins de 5 % des terres accessibles. Les conséquences de cet overtourisme sont nombreuses et souvent directement liés à la pollution des lieux dont il est question.

Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il est plus agréable de pouvoir prendre des photos sans une masse de monde aux alentours, ou encore de pouvoir se balader librement sans devoir se frayer un passage vers les attractions à voir. Ces lieux souvent très fréquentés, il est possible pour vous de les éviter. Comment ? En vous rendant dans des villes ou pays moins connus.

Il faut donc diversifier les destinations de voyage. En ce sens, les îles du Trapèze des Mascareignes sont des endroits privilégiés. Ici, votre séjour pourra être authentique, loin des foules. Que ce soit à La Réunion, à l’île Maurice, à Madagascar, à Mayotte, aux Comores ou aux Seychelles, l’on est véritablement aux antipodes du tourisme de masse. Nul besoin de s’y rendre en période creuse, ou hors saison, le surtourisme n’existe pas et les richesses ainsi que la culture des différents lieux s’en trouvent grandement préservés.

Vous ne serez pas les seuls à vouloir vous rendre sur ces îles. Il y a de plus en plus de monde d’ailleurs qui désirent s’y rendre. Mais il est encore possible de vivre un tourisme mesuré, dans des lieux rarement envahis par des voyageurs mondiaux.

Baie de Mayotte - Trapèze des Mascareignes
Baie de Mayotte – Trapèze des MascareignesCC Flickr Franck Canovas

Des îles inconnues dans l’océan Indien

Toutes les îles du Trapèze des Mascareignes ne connaissent pas le même succès. Les Seychelles, l’île Maurice et La Réunion font certainement parties des plus célèbres. La Réunion, sans doute grâce à son statut d’île française, qui se fait de plus en plus remarquer aux yeux de l’Europe. L’archipel des Seychelles et l’île Maurice sont souvent la représentation que l’on se fait des îles paradisiaques. Effectivement, elles le sont. Des milliers d’amoureux y viennent chaque année, célébrer leur mariage ou vivre leur lune de miel dans un cadre absolument magique. Il faut dire que les paysages s’y prêtent particulièrement bien et que les eaux turquoise et plages de sable fin ne font qu’accentuer l’impression de se trouver sur une carte postale.

Pourtant, leurs voisines, Mayotte, Les Comores et Madagascar ont tout autant d’atouts, si ce n’est peut-être plus encore. Ces sont aussi des îles tropicales paradisiaques, qui permettent de mélanger farniente et aventures. Ces territoires sont très authentiques et vous aide à vivre des séjours totalement hors du temps. Le cadre qui vous entoure est spectaculaire et les activités sont très nombreuses. Balade en quad dans la brousse, activités nautiques, randonnées, le choix est large. Ces îles sont méconnues et rarement mises en avant. À tort, car elles regorgent de merveilles qui sauront vous surprendre ! Cela joue aussi certainement sur le fait que le tourisme de masse n’y a pas sa place. Vous ferez partie des pionniers à avoir tenté cette aventure et a pouvoir décrire à votre entourage la beauté qui y règne !

Pour aller plus loin, lire aussi : Le Trapèze des Mascareignes, nouvel eldorado ?

Le Trapèze des Mascareignes aux antipodes du tourisme de masse

Le Trapèze des Mascareignes se trouve donc aux antipodes du tourisme de masse. Entre équilibre et authenticité, ces îles du sud-ouest de l’océan Indien ont tout à offrir. Les territoires, bien qu’encore peu connus, s’ouvrent peu à peu aux voyageurs du monde entier et perfectionnent leurs infrastructures dans le but de pouvoir accueillir les voyageurs comme il se doit. Le tourisme est tempéré, loin des foules, avec des lieux encore préservés et non inondés par le monde.

De part leurs histoires propres, ces îles ont longtemps fait partie des territoires les moins développés du monde, ou du moins, avec beaucoup de retard par rapport à d’autres pays de l’hémisphère nord : des routes à peine goudronnées, des hôpitaux manquants, etc. Tout cela a heureusement bien évolué. Aujourd’hui, ce sont des territoires qui ont fait d’énormes progrès. L’île de La Réunion et Mayotte étant des départements d’Outre-mer, ce sont des îles françaises qui bénéficient du soutien du pays et plus ou moins des mêmes conditions que le territoire métropolitain.

L’Union des Comores, l’archipel des Seychelles, Madagascar et la République de Maurice sont eux des Etats insulaires indépendants qui ont également su avancer et se développer de façon ingénieuse, tout en préservant leurs cultures et leurs richesses. Qu’importe l’endroit où vous vous trouverez, vous rencontrerez un peuple particulièrement attachant, fier de vivre sur ces îles où tant de monde rêvent de passer seulement quelques jours de vacances.

Marché de Madagascar - Trapèze des Mascareignes
Marché de Madagascar – Trapèze des Mascareignes – CC Flickr Gaetan Dalle

Des vacances agréables pour des voyageurs privilégiés

Passer des vacances sur les îles du Trapèze des Mascareignes, c’est avoir l’occasion de faire partie de ces voyageurs privilégiés. Ceux qui peuvent encore se trouver sur des plages de sable fin désertes, profiter de faire des randonnées réellement entouré de nature. Pour des vacances parfaites dans un cadre agréable, sur des îles qui préservent leurs patrimoines et valorisent le tourisme durable, il ne fait aucun doute, ce sont les îles du sud-ouest de l’océan Indien qu’il faut choisir.

N’attendez plus, vous non plus et vivez ces aventures magiques au Trapèze des Mascareignes. Ces destinations authentiques loin du tourisme de masse n’attendent que plus que vous !

3 commentaires

  1. Aurelie a dit :

    Très intéressant !

    Je suis allée à l’Ile Maurice pour le farniente et à la Réunion pour la randonnée et effectivement je ne connais pas toutes les îles de cette zone.

    Ça donne envie !

    1. Oui, elles sont très peu connues mais pourtant tellement belles ! Merci pour ton petit mot 🙂

  2. […] Pour aller plus loin, lire aussi : Le Trapèze des Mascareignes, loin du tourisme de masse […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *